"La Pâtisserie des Rêves" de Philippe Conticini

Millefeuille - éclair pâtisserie des rêves 3-001

Le sujet est rebattu me direz-vous. Peut-être, mais n'étant pas parisienne, je n'avais jamais eu l'occasion de goûter les pâtisseries de la maison Conticini. Bouh, la mauvaise passionnée !

C'est en mars de cette année que l'on m'a parlé pour la première fois de cette merveilleuse pâtisserie. J'ai entendu et retenu en vrac "Pâtisserie des Rêves", "Philippe Conticini", "rue du Bac", "jolis gâteaux", "sous des cloches en verre". Et immédiatement, j'ai noté dans un coin de ma tête : "tester La Pâtisserie des Rêves lors de mon prochain séjour à Paris".

Quand je précise que le sujet est rebattu, c'est qu'un certain nombre de blogueuses culinaires se sont fait testeuses du lieu clé des songes. Je me suis interdit de lire quoi que ce soit sur le sujet. Je lirai après avoir écrit ce billet afin de me rendre compte si mes images mentales se confondent à celles des autres goûteuses.

La Pâtisserie des rêves 0

C'est en début d'après-midi, ce dimanche (le 27 mai), que nous avons franchi la porte de La Pâtisserie des Rêves, avant de gravir les quelques marches nous menant dans la pièce de toutes nos convoitises.

Là tout n'est qu'ordre et beauté,

Luxe, calme et volupté.  

 

Nos rêves étaient boisés. Et de rose et de gris.

Nos rêves étaient de transparence et de pâtisserie.

 

La Pâtisserie des rêves 1

 

En haut de l'escalier, des aides culinaires gourmands régnaient sur les étagères, tandis qu'au centre de la salle, une table accueillait les pâtisseries d'antan renouvelées, les gâteaux d'hier, de Proust à Honoré, repensés par Conticini.

 

La Pâtisserie des rêves 3

 

 

Nos songes de rondeur  vanillée "s'encoquillaient" en madeleines généreuses. Nos songes aériens virevoltaient de Paris à Brest puis "meringuaient" en tarte au citron.

La Pâtisserie des rêves 2

 

 

 

Tant de belles choses sous les cloches. Chacune promesse d'un jardin suspendu de gourmandise.

Tant de belles choses sous nos yeux écarquillés pour mieux s'imprégner du lieu, retenir chaque sensation, nous ouvrir l'appétit.

 

 

Nous n'étions pas inconscients, toutefois, et nous connaissant bien trop friands de pâtisseries pour être capables de choisir, nous sachant faibles, en somme, face aux régals du palais, nous avions préféré nous décider avant d'avoir franchi le seuil des rêves pâtissiers. Le site Internet de La Pâtisserie des Rêves nous avait bien aidés.

Un millefeuille et un éclair au café. Pas de tergiversations.

On est gourmand ou on ne l'est pas. Ne serait pas gourmand celui qui ne se laisserait pas tenter par un feuilleté napolitain. Nous avons craqué. Nous avons été tentés.

Nos trésors sucrés soigneusement emballés, nous sommes prestement sortis de la boutique des délices pour éviter à nos gâteaux d'être dénaturés par la chaleur.

Boîte patisserie des rêves-001

Sac Patisserie des rêves-001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dégustation. Ô temps ! Suspends ton vol !  

Millefeuille - éclair café pâtisserie des rêves-001

Le millefeuille. J'ai déjà dû le souligner, le millefeuille est ma pâtisserie préférée. J'ai eu l'occasion de constater que ce gâteau n'est pas toujours très réussi. Il n'est pas évident de garder un feuilleté craquant quand celui-ci reste au contact d'une crème légère. Pour autant, opter pour une crème pâtissière plus compacte serait faire erreur. J'avoue avoir essayé de réaliser mes millefeuilles moi-mêmes (une des recettes ici), mais je ne suis encore pas suffisamment satisfaite de ma réalisation. Et quand je vois celui de la Pâtisserie des Rêves, je prends conscience des progrès qu'il me reste à faire !

Que dire de ce millefeuille ? Un feuilletage léger, croustillant, sans excès de gras, agréablement caramélisé sur le dessus. Une délicieuse crème vanillée. Une vanille de qualité.

Alors je peux l'affirmer : ce millefeuille est époustouflant. Monsieur Roudoudou et moi-même avons failli nous battre pour avoir le privilège de déguster les dernières miettes de feuilletage. C'est dire !

L'éclair au café. Je précise que si le millefeuille était facilement reconnaissable : Millefeuille - éclair pâtisserie des rêves 2-001plusieurs étages de pâte feuilletée séparés par de la crème pâtissière, on ne reconnaît pas l'éclair au café que nous propose Philippe Conticini, au premier coup d'œil. Son éclair est en effet entouré d'une fine feuille de chocolat au lait. Ce que l'on note dès la première bouchée, c'est la force du café. On est bien loin ici de l'éclair à l'extrait de café. La crème est donc corsée mais son alliance, sous le palais, au chocolat au lait ravit les papilles. Pas de glaçage sur le dessus de l'éclair mais une couche croustillante comme une sorte de crumble. Une jolie association de goûts et de textures dans cette pâtisserie, qui séduira les amateurs de café. J'ai été séduite. 

 

La Pâtisserie des Rêves est vraiment une adresse à retenir et/ou revenir (pour tester la tarte au citron par exemple ou le flan pâtissier).

À noter encore dans les points forts :

- l'excellent accueil. Nous avons eu l'autorisation de faire quelques photos du lieu rêvé insolite ; 

- les serviettes fournies : pas en papier, s'il vous plaît ;

- les prix très raisonnables compte tenu de la qualité des produits ;

- le montage du millefeuille sous nos yeux ; 

- le délicieux feuilleté napolitain ;

 - le salon de thé et la terrasse.


Millefeuille mis en boîte - pâtisserie des rêves-001Salon de thé pâtisserie des rêves-001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Pâtisserie des Rêves, deux boutiques :

- 97, rue du Bac 75007 Paris ;

- 111, rue de Lonchamp 75016 Paris (la boutique où nous nous sommes finalement rendus).

Site Internet : La Pâtisserie des Rêves.


Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Sandrine

Le blog : http://www.depoussiere-ta-petite-cuillere.fr/ La photographie : https://zeugmaticetoc.tumblr.com/
Voir le profil de Sandrine sur le portail Overblog

Commenter cet article

Délices à Paris 11/11/2013 15:52


Je n'avais pas aimé leur millefeuille trop mou et pas assez cuit avec un goût de farine,l'éclair au café je n'ai pas testé mais s'il est aussi bon que celui au chocolat,ça promet.

Crevette 01/06/2012 11:50


oh la la, merveilleux !!!!!! 

Saveurs Choc N' Roudoudou 01/06/2012 18:38



Ah oui, cette boutique est vraiment une merveille



Le reporter émérite 31/05/2012 18:34


Avec cette pâtisserie des rêves on nage en plein rêve, un rêve pour les pupilles puis pour les papilles. Un vrai délice. Ces gâteaux avaient un goût de trop peu. Vivement la prochaine

Saveurs Choc N' Roudoudou 01/06/2012 09:01



Oui, la prochaine fois, ce sera tarte au citron meringuée , st-honoré , paris-brest , madeleine , flan parisien , brioche  , éclair au chocolat ... et 5 kg en
plus 





 



Patounette 30/05/2012 14:42


Quel reportage gustativement et visuellement abouti ! Les papilles m'en tombent ....

Saveurs Choc N' Roudoudou 30/05/2012 18:56



Merci Patricia .


J'ai été aidée par un reporter émérite pour les photos .


Contente que ce reportage ait charmé tes papilles et pupilles .



sarah 30/05/2012 14:39


superbe partage...merci pour le "reve"...bisesssss

Saveurs Choc N' Roudoudou 30/05/2012 18:52



Merci Sarah


Bises !



Fils d'Odilette 30/05/2012 09:40


Hmmm!! Je prendrais bien une tarte au citron accompagnée d'un millefeuille (mais il lui manque le sucre glace sur le dessus :S)

Saveurs Choc N' Roudoudou 30/05/2012 18:47



La tarte au citron, ce sera la prochaine fois !


Et pour le fondant... son absence est voulu par Philippe Conticini : sur le gros millefeuille, il en met un peu. Une vidéo pour continuer de rêver en millefeuille : le millefeuille décortiqué !


Et dis à Odilette de venir par ici



C-line79 30/05/2012 07:20


Je découvre ton blog et je tombe dès le départ sur cette superbe photo de pâtisserie. Autant dire que mon coeur a failli lâcher direct devant ces desserts si alléchants.


Pour ma part, j'habite bien trop loin de Paris pour avoir la chance de goûter de telles douceurs mais, je ne désespère pas pour autant!


En tout cas, une chose est sûre, c'est un très beau reportage que tu nous proposes.


Merci et à bientôt ;-)

Saveurs Choc N' Roudoudou 30/05/2012 18:43



Je reconnais que ces gâteaux font baver et c'est le cœur serré que je regarde les photos ; j'en voudrais encore !


Je ne suis vraiment pas à côté de Paris non plus. Deux heures en TGV et me voici à Paris, toutefois. Évidemment, il faut trouver une occasion de s'y rendre...


Je te remercie de ton passage sur mon blog et de ton gentil commentaire


À bientôt !



cecile Sweet Kwisine 30/05/2012 03:09


miaaam tu me mets l'eau à la bouche que ce soit pour le mille-feuilles ou l'éclair au café... deux de mes gâteaux préférés et souvent râtés!

Saveurs Choc N' Roudoudou 30/05/2012 18:39



Je suis d'accord. J'ai souvent été déçue par ces gâteaux alors que ce sont mes préférés, moi aussi. À La Pâtisserie des Rêves, pas de déception !



alaro 29/05/2012 23:01


superbe ! merci du partage ^^

Saveurs Choc N' Roudoudou 30/05/2012 18:38



Merci de ton commentaire