Les "Little Dolls" d'Alain Delorme

Dimanche, c'est l'anniversaire de mon Papa. Cela ne vous intéresse et ne vous regarde que très peu, mais l'événement familial m'a donné envie d'écrire cet article.

Pas de recette. Je ne cuisinerai pas de petites poupées à la sauce Alain Delorme, mais je vous présenterai l'un des travaux de ce jeune artiste français. Bien entendu, puisque mon blog se veut culinaire, vous retrouverez en toile de fond des produits comestibles : de beaux gâteaux d'anniversaire.

Avant de vous donner plus d'informations quant à la série de photographies intitulée Little Dolls, je vous laisse découvrir deux premières images.

 

AlainDelorme LittleDolls03"Hanna" et "Cassandre", série Little Dolls, 2004-2006 © Alain Delorme

 

Je ne vous ai pas menti, les gâteaux sont bien présents ! Et de saison !

Que dire de cette série de photographies ?

Vous êtes indigné(e)s ? Ces petites filles semblent figées ou apeurées devant l'objectif ! Comment peut-on leur faire subir cela ?

Vous avez presque tout compris !

L'œuvre d'Alain Delorme est une critique de la "marchandisation" et même de la réification des enfants, notamment dans la publicité.

N'ont-elles pas l'air de vraies poupées, ces petites filles intimidées que l'on force à sourire, à bien se tenir ? "Sois belle et tais-toi" pourrions-nous sous-titrer la série.

 

AlainDelorme LittleDolls09"Milla" et "Célia", série Little Dolls, 2004-2006 © Alain Delorme

 

Face à de telles photographies, comment ne pas faire le lien avec les concours de beauté pour enfants principalement organisés aux États-Unis, mais qui se propagent en France depuis peu ? Les petites filles y sont maquillées, coiffées et habillées comme des adultes, voire sexualisées...

La série Little Dolls nous donne à voir des fillettes dont le visage a perdu ses traits d'enfant : de grands yeux de femmes (oserai-je dire "de biches"), de petits nez pincés salement "photoshopés", des bouches fines trop bien dessinées pour être honnêtes. Chassez le naturel, l'artificiel débarque au galop !

Est-on loin de la réalité ? Chacune de ces choupettes poupées ne ferait-elle pas une parfaite mini-miss de concours ? 

Cette semaine encore, j'ai regardé un documentaire sur ces fameux concours de beauté américains. Dépitée, j'y ai vu de petites filles et de toutes jeunes filles qui portaient des postiches, à qui l'on avait fait refaire ou blanchir les dents, que l'on amenait en institut pour des séances d'UV, que l'on maquillait comme des voitures volées, qui se faisaient poser de faux-cils, qui prenaient des poses aguichantes à vomir. N'est-ce pas inquiétant ?

 

AlainDelorme LittleDolls10"Anissa" et "Astenza", série Little Dolls, 2004-2006 © Alain Delorme

 

L'objectif d'Alain Delorme à travers cette série est donc de nous amener à une réflexion sur ce phénomène grandissant, en même temps qu'il le dénonce. 

"La photographie contemporaine, en acceptant chaque jour l'intrusion en son sein des possibilités de transformation du réel par les nouvelles technologies, est alors le médium le plus à même de reproduire, de décrire, et donc de dénoncer, cette situation. Dans les images d'Alain Delorme, le mélange entre jeunesse innocente et objet commercial, dénonce la standardisation et l'assujettissement des corps, des sourires, des regards. Peaux lisses, sourires et attitudes forcées sont contraints par une main toujours présente. À la fois fillettes, femmes et poupées, les Littles Dolls ouvrent la voie à un futur possible et inquiétant où l'enfant, au prix de transformations plastiques, risque de devenir un véritable objet, maniable et transformable à souhait."  

Jórdi Gourbeix, septembre 2006, à propos du travail d'Alain Delorme.

 

Je termine cet article par une photo de moi, petite, sans bras pour me tenir ou me maintenir, sans sourire forcé, sans nez refait, sans jolis cheveux bien ordonnés, sans pose. Je suis devant un gâteau d'anniversaire qui, vous l'aurez deviné, n'est pas le mien. Quel toupet !

Quand je fêtais dignement l'anniversaire de mon Papa... avec un garçon-tournesol à mes côtés.


Moi petite - anniversaire papa-001

 

À noter : si vous souhaitez découvrir les autres photographies de la série, suivez ce lien. Vous trouverez également un descriptif du travail d'Alain Delorme pour Little Dolls.

Les citations et photographies (hormis la dernière photo qui m'appartient) sont l'entière propriété du site d'Alain Delorme > alaindelorme.com.

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Sandrine

Le blog : http://www.depoussiere-ta-petite-cuillere.fr/ La photographie : https://zeugmaticetoc.tumblr.com/
Voir le profil de Sandrine sur le portail Overblog

Commenter cet article

camille 08/07/2012 14:31


Quel saisissant contraste entre Sandrine si vivante  qui semble croquer la vie et l'artificiel figé et glacé des little dolls ! Alain Delorme  met bien en évidence l'hypersexualisation
des petites filles, à travers les projections parentales. ça fait froid dans le dos. Monde de l'apparence, culte du corps...Aïe aïe aïe

Saveurs Choc N' Roudoudou 10/07/2012 10:54



Oui, les dégâts à venir, je n'ose même pas imaginer...


Merci de ta visite, Camille



Patounette 07/07/2012 10:00


Sourires figés de ces petites contraintes de déjà tricher avec elles-mêmes, de déjà quitter ce qu'elles ont de plus précieux : la fraîcheur, la spontanéité, la pureté. Pourront-elles un jour
retrouver ces qualités perdues trop tôt ?


Merci pour ce partage.


 

Saveurs Choc N' Roudoudou 10/07/2012 10:53



Oui, c'est plus qu'inquiétant pour elles.


Ce qui me révolte, c'est que ce sont des adultes qui sont à l'origine de cela, des adultes qui ne peuvent ignorer la difficulté de se construire ou de trouver la paix en soi et avec soi... des
adultes qui pourrissent l'enfance de leurs fillettes pour leur moment de gloire (à eux).


On peut être fiers de ses enfants, mais on ne fait pas des enfants pour les transformer en machine à fierté. C'est pitoyable. 


Merci de ton intervention, Patricia



Bulles de Gourmandises 06/07/2012 22:51


merci pour cet article édifiant!!!


Comme toi nous sommes révoltées par ces mères qui instrumentalisent leur enfant...et que dire de celle qui laissent leurs petites filles s'afficher sur facebook!!!


Drôle d'époque!!!


pour finir tu es craquante sur ta photo...


tu donnes envie d'être mangée de bisous


Bon début de week-end


Bizzzzzzzzzzz

Saveurs Choc N' Roudoudou 10/07/2012 10:44



Merci !


Drôle d'époque à laquelle on ne peut échapper, oui... La suivante sera-t-elle meilleure après tout ça, j'en doute... Mais je continue à espérer un mieux pour demain.


Belle semaine à vous !



Florence 06/07/2012 11:43


Je trouve ces photos dérangeantes, un peu malsaines, mais elles représentent très bien l'hypersexualisation des enfants telle qu'on la voit partout. Phénomène que je trouve tout aussi dérangeant.


Article très intéressant!

Saveurs Choc N' Roudoudou 10/07/2012 10:40



Tu trouves les photos dérangeantes, c'est qu'Alain Delorme a réussi son travail. Si cette série ne dérangeait pas, si l'on trouvait ces petites filles jolies, cela signifierait que l'on serait
habitué(e)s à les voir ainsi et ce serait grave, me semble-t-il... 


Merci de ta visite, Florence



Pauline 06/07/2012 07:27


Très très intéressant ton article. Je ne connaissais pas le travail d'Alain Delorme et je dois avouer que cette série de photo est assez dérangeante.


On entendrait presque les dents de ces filles grincer.


Et que dire sur ces concours de mini-miss ? Bref, le message est passé :)

Saveurs Choc N' Roudoudou 10/07/2012 10:37






Merci de ton passage, Pauline.



Valérie (Franche-Comté) 06/07/2012 07:06


Un très bon article … les little dolls sont superbes !!!


Je te souhaite un bon vendredi
Valérie.

Saveurs Choc N' Roudoudou 10/07/2012 10:37



Merci pour le compliment quant à l'article, Valérie


Bon mardi !