Tourment d'amour

Tourment d'amour
Tourment d'amour

- Réédition, photos de l'article "Tourment d'amour, réédition", publié en septembre 2014 puis supprimé, photos rajoutées ici en juin 2015 -


- Réédition, texte de l'article "Tourment d'amour, réédition", publié en septembre 2014, rajouté ici en mai 2017 -

Un plat, une pâtisserie, a toujours une histoire. De l'origine à ce qu'on en a fait : nos choix, nos goûts, notre manière de faire, un pourquoi du comment se cache toujours derrière une recette. En ce qui me concerne, je ne parviens pas à publier quand je n'ai pas une histoire à associer à un mets. Depuis des mois, je n'avais plus envie de raconter d'histoire ici ni d'en écrire, je n'y songeais même pas. A croire que j'avais d'autres histoires à créer, à recréer ou à dénouer autre part.

Cet été, en flânant avec une amie dans une boutique africaine, j'ai trouvé de la confiture de noix de coco. On parlait alors de relations amoureuses, de déceptions, puis du rien, du rien de rien. Je me suis souvenu du tourment d'amour, de la photo moche que j'avais prise quand j'avais publié la recette sur le blog et j'ai pensé qu'il était temps et surtout d'actualité de remettre ce gâteau à l'honneur.

Depuis cet été, de l'eau a coulé sous les ponts à Lyon, à Paris, à Nantes et ailleurs, mais le sujet tourment d'amour est resté plus que jamais au goût du jour. N'est-ce pas un sujet universel d'autre part ?

Dès le plus jeune âge, en secret ou non, dans la vraie vie, au cinéma, dans les livres, dans les chansons, partout, dans toutes les bouches et dans toutes les langues, il n'est question que de ça : d'amour et de tourment, de tourment d'amour.

Des amours adolescentes parées de remords qui mordillent encore le coeur 20 ans après dans les moments de tristesse.

Des amours qui n'en sont pas. Des amours qui ne sont pas ce qu'on aurait voulu. Des amours histoires de cul.

Des amours qui ne tiennent plus debout. Celles qui titubent au matin pour vaciller le soir. Celles qu'on essaie de raviver... en vain.

Des amours qui s'en viennent. Des amours qui s'en vont. Des amours qui s'en vont. Des amours qui s'en viennent.

Des amours à la montagne russe. Les fuis-moi, je te suis ; suis-moi, je te fuis.

Des amours "compliquées" aux sous-entendus explicites.

Des amours soupçonneuses. Des amours contrariées.

Des amours insoupçonnées. Des amours mal assumées. Les mensonges, les non-dits, tout ce qui use et abuse la confiance en l'autre, jusqu'à la confiance en soi.

Des amours déçues, des amours déchues, des amours foutues. Désamour.

Des amours sereinement rompues qui blessent en amitié pour finir en KO. Ou comment défigurer tout ce qu'il y eut d'heureux en deux-trois coups d'amitié bancale.

Des amours gâchées à se demander comment on a pu en arriver là. A s'en écoeurer.

Des amours-pansements et ce qu'elles laissent de meurtrissures à l'autre qui ne pansait rien ou ne pouvait penser qu'il était en train de panser les plaies suppurantes d'un amour passé.

Des amours imaginaires.

Des amours attendues et qu'on attend toujours, s'accrochant à l'aphorisme comme à la pupille des yeux de celui ou celle dont on ne connait pas encore l'iris, mais dans laquelle on se noierait déjà, à condition d'avoir confiance et de se sentir prêt(e) [mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e)].

A nos tourments d'amour, ceux du passé, ceux du présent. Pas à ceux du futur - pourvu qu'il n'y en ait plus - et quoique...

A nos tourments d'assiette !

A nos amours !

Pour 8 personnes

La pâte brisée :

200 g de farine

100 g de beurre

1 c. à s. de sucre

1 pincée de sel

Eau fraîche
1 pincée de noix de muscade

1 pincée de cannelle

 

La crème pâtissière :

3 œufs

30 cl de lait entier ou demi-écrémé

10 g de sucre

1/2 gousse de vanille

250 g de confiture de noix de coco

1 c. à c. de rhum

 

Le biscuit mousseux (type génoise) :

 

80 g de farine

80 g de sucre semoule

3 œufs

Le zeste râpé d'un citron vert

 

Réalisez la pâte brisée (à la main ou au robot) : versez la farine dans une jatte avec la pincée de sel, de muscade, de cannelle et la cuillerée à soupe de sucre. Découpez le beurre en petits morceaux et ajoutez-le à la farine. Incorporez le beurre à la farine du bout des doigts afin d'obtenir un sable grossier. Ajoutez de l'eau jusqu'à obtenir une boule qui ne colle pas aux doigts. Fraisez la pâte sur votre plan de travail fariné. Ne la travaillez pas trop. Enveloppez-la dans un film alimentaire et laissez-la reposer une heure au réfrigérateur. 

Préparez la crème pâtissière : dans un bol, fouettez les jaunes d'œufs et le sucre en poudre. Délayez la farine et la Maizena avec un peu de lait, avant d'ajouter le mélange aux jaunes d'oeufs. Portez à ébullition le lait avec la vanille fendue en deux et grattée puis versez le lait bouillant sur le mélange aux œufs. Fouettez. Ôtez la vanille. Transvasez à nouveau la préparation dans la casserole et remettez sur le feu. Amenez lentement à ébullition en fouettant. Faites bouillir une dizaine de secondes. Couvrez au contact et conservez au frais.

Préchauffez le four à 180°C.

Foncez un plat à tarte ou un cercle à pâtisserie avec la pâte brisée. Remettez le tout au frais pour 30 minutes.

Quand la crème pâtissière est froide, incorporez-lui la confiture de noix de coco et le rhum.
Faites précuire le fond de tarte une dizaine de minutes (vous pouvez le recouvrir de papier sulfurisé et de billes métalliques ou de légumes secs).

Pendant ce temps, réalisez le biscuit mousseux (à la main ou au robot) : battez les oeufs entiers avec le sucre et les zestes de citron vert jusqu'à obtention d'un mélange blanc, mousseux, qui fait le ruban. Incorporez délicatement  la farine à l'aide d'une maryse. 

Versez la crème pâtissière coco sur le fond de tarte pré-cuit et ajoutez par-dessus la préparation à biscuit mousseux. Mettez au four pour 40 minutes, en couvrant le dessus du gâteau s'il brunit.
 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Sandrine

Le blog : http://www.depoussiere-ta-petite-cuillere.fr/ La photographie : https://zeugmaticetoc.tumblr.com/
Voir le profil de Sandrine sur le portail Overblog

Commenter cet article

sarah 01/10/2014 15:29

c'est vrai qu'il a l'air délicieux ce tourment!!!j'éspère que tu vas bien!c'est toujours un plaisir de visiter ton blog!!bisoussssss

némo 18/03/2012 20:11


elle donne très envie cette tarte

Saveurs Choc N' Roudoudou 19/03/2012 13:19



Merci, c'est gentil



CAMILLE 08/03/2012 16:53


Merci Sandrine, j'aurai du penser à Bahadourian mais bon sang bien sur ! Le palais des mille et une nuit de la gourmandise, des mille et une tentations.


Merci aussi pour le magasin de Vénissieux car je voulais aussi des  feuilles de pâtes à raviolis.


Toutes les papilles de la famille vont être en émoi.


A bientôt

Saveurs Choc N' Roudoudou 11/03/2012 15:57



Je t'en prie, Camille


À bientôt !



Crevette 08/03/2012 10:09


Rien que le nom on succombe !!! Ton dessert me donne l'eau à la bouche !!! Merci

Saveurs Choc N' Roudoudou 08/03/2012 16:24



Oui, le nom ne laisse pas indifférent


Merci de ta visite



CAMILLE 08/03/2012 07:03


Noix de coco, citron vert, y'a pire comme tourment !


Pourrais-tu me dire où trouver à Lyon de la confiture de noix de coco et la fève Tonka ?


Tourment bien tentant

Saveurs Choc N' Roudoudou 08/03/2012 09:31



Bonjour Camille,


Oui, il y a pire comme tourment, c'est évident...


Tu trouveras de la fève tonka chez Bahadourian ; là où elle est moins chère. Deux boutiques à Lyon :


- 20, rue Villeroy (Lyon 3ème - métro Place Guichard / Bourse du Travail)


- aux Halles de Lyon : 102, cours Lafayette (Lyon 3ème)


Il y a également un petit kiosque Bahadourian aux Galeries Lafayette (209, Boulevard Pinel - Bron) et ils ont de la fève tonka.


Tu en trouves aussi dans les boutiques Alice Délice, mais pour un prix un peu plus élevé :


- à la Part-Dieu - Centre commercial Tour Oxygène (niveau 3)


- 80, rue du Président Édouard Herriot (Lyon 2ème - à proximité de la place Bellecour)


Je crois qu'il y en a chez Du Bruit dans la Cuisine : centre commercial La Part-Dieu (Lyon 3ème)... mais je ne suis plus certaine...


Tu peux certainement en trouver ailleurs, mais je ne connais pas tous les magasins de Lyon et ce sont ces magasins-là que je fréquente le plus.


Pour ce qui est de la confiture de noix de coco, je te renvoie encore et toujours chez Bahadourian. Je préfère la "vraie" boutique à celle des Halles, parce qu'elle est plus typique. Je te donne
aussi leur site Internet, où tu pourras retrouver leurs produits : www.bahadourian.com


J'ai néanmoins acheté la mienne au Paris Store Vénissieux (8, Boulevard Irène Joliot Curie, 69200 Vénissieux). C'est un supermarché asiatique : tu y déniches des produits exotiques et parfois
introuvables ailleurs. C'est également dans ce magasin que j'avais acheté mes feuilles de pâte à ravioli chinois, alors que je ne parvenais pas à les trouver dans les autres magasins.


Voilà, tu connais désormais mes boutiques préférées à Lyon .


Bonne journée !


 


 



Hanneton 07/03/2012 20:51


Jamais je n'aurais pu penser prendre autant de plaisir avec un tourment !

Saveurs Choc N' Roudoudou 08/03/2012 09:32



Un joli tourment, pas si difficile à affronter que ça...



helene 07/03/2012 16:39

super moelleux !! merci pour la recette et je te souhaite une bienvenue dans ma communauté biz helene

Saveurs Choc N' Roudoudou 08/03/2012 09:33



Je t'en prie Hélène. 


Merci de m'accueillir dans ta communauté. J'en suis ravie .


Bonne journée



Estelle 06/03/2012 19:09


Moi aussi, j'essayerais bien  En remplaçant la confiture quand même 


Très bon choix de musique  lol !!

Saveurs Choc N' Roudoudou 07/03/2012 13:00



Mais oui, essaie, Estelle. On pourra essayer ensemble aussi, avec de la confiture de goyave ou de banane, par exemple.


Et pour la musique, ça me rappelle le bon vieux temps de mon adolescence, ce temps où j'avais succombé à la Dance !  



gridelle 06/03/2012 18:49


je crois que je vais essayer un de ces 4 ça me plait vraiment!

Saveurs Choc N' Roudoudou 07/03/2012 12:57



Super ! J'espère que tu seras toujours aussi conquise, une fois que tu auras goûté !